0 2 min 3 mths

Des journalistes réclament justice pour leur confrère Romelson Vilsaint. Sous la direction du Collectif des Médias en ligne CMEL, des journalistes ont foulé le macadam le dimanche 13 novembre 2022 pour protester contre la repression policière. Par ce mouvement, ils entendaient justice pour leurs confrères Romelson Vilsaint assassiné au commissariat de Delmas 33.

Des journalistes réclament justice pour Romelson VilsaintA l’initiative du Collectif des Medias en ligne CMEL, plusieurs dizaine de journalistes ont marché pacifiquement pour demander justice pour leur confrère Romelson Vilsaint abattu froidement par des policiers le dimanche 6 novembre écoulée. Son corps sans vie était installé au commissariat du Delmas 33. Robest Dimanche, un journaliste-reporter de la radio télé Zenith, a fait l’objet d’arrestation illégale et arbitraire après avoir été malmené et tabassé par des policiers le même jour.

La marche a débuté au champ-de-mars pour aboutir devant les locaux du commissariat de delmas 33. Le lieu où le journaliste Romelson Vilsaint avait été assassiné de sang froid par des policiers en service. Me Arnel Rémy du Collectif des avocats pour la défense des droits humains ,(CADDHO) était présent aussi sous le soleil flamboyant de Port-au-Prince. Des pancartes de toutes sortes exigeaient justice pour les journalistes victimes, des propos hostiles ont été lancés à l’endroit du gouvernement haïtien et des policiers.

Les funérailles du journaliste Romelson Vilsaint ont été chantées le 11 novembre écoulé a la Cathédrale de L’immaculée Conception de Port-de-Paix en l’absence des membres du Collectif de Medias en ligne (CMEL). Romelson Vilsaint s’ajoute à une liste très longue des journalistes victimes en Haïti.

Entre respect et violations des travailleurs de la presse, le droit à la libre circulation de l’information reste une utopie en Haïti.

Peterson Pierre-Louis | RADIO HORIZON 2000

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *